« Agora de l’éco-transition » : cap sur un modèle de développement à la fois écologique, juste, solidaire et citoyen !

Les 30 juin et 1er juillet, l’Agora de l’éco-transition a conclu un an de travaux et d’ateliers. Une centaine d’élus, de techniciens, de porteurs de projets, d’experts, d’acteurs sociaux et économiques ont répondu à l’invitation conjointe du PMA et de l’association Euralens. Philippe Vasseur (mission régionale Rev3) et l’ADEME ont participé également. Une équipe d’AMO spécialisée, cofinancée par la Région et l’ADEME, a préparé et animé les travaux.

Lors de ces deux journées, les acteurs mobilisés ont construit ensemble un schéma stratégique de la « Turbine de l’éco-transition » visant à massifier la transition de notre territoire. Elles ont été rythmées par des tables rondes et des temps d’ateliers fédérant des participants motivés et débordant d’idées ! Les ateliers ont invité les participants à se poser les bonnes questions :

Quels sont les défis spécifiques auxquels notre territoire doit faire face ? Comment agir concrètement pour prendre nos responsabilités sur le changement climatique ? Comment, dans le même temps, en faire un levier d’opportunités et de justice sociale ? Comment répondre aux aspirations légitimes de nos concitoyens ? Quelles sont les initiatives remarquables ? Comment les mettre en réseau, les massifier, les outiller, les accélérer, les décliner ? Quelles ambitions, quel chemin, quels jalons se donner dès les prochains mois ?

Les maîtres mots : coopération, continuité, action et courage

La transition est déjà visible dans de nombreuses initiatives et la volonté de massification est unanime. Citoyenneté, mobilités, innovation, cadre de vie, alimentation, emploi, énergie, Chaîne des Parcs, rayonnement, cartographie de porteurs de projets ont été au cœur des échanges. Et pourquoi pas un référent « Turbine de l’éco-transition » dans chacune de nos 150 communes ?

Les présidents et vice-présidents du PMA, de la CABBALR, de la CAHC et de la CALL ont donné un cap commun pour inscrire les multiples propositions dans la feuille de route du PMA et ses prochaines discussions avec le nouvel Exécutif régional et l’Etat. La Commission thématique « éco-transition » du PMA, ouverte à tous les élus communautaires désignés par leur EPCI, aura, à la rentrée, à examiner et prioriser cette riche matière.

À plus court terme, le fruit de ces travaux est intégré au « chapeau commun » des Contrats de relance et de transition écologique (CRTE) des 3 EPCI du PMA, à l’ordre du jour du Comité syndical du PMA du 9 juillet.